fbpx

Notre sejour à Istanbul en famille

Une semaine de découverte d' Istanbul en famille

Véritable carrefour culturel, Istanbul est une ville qui offre aux familles des expériences culturelles, culinaires et humaines qui nous ont conquises.

Nous avions toujours eu de beaux échos de cette ville, et comme nous étions aux portes de la Turquie nous nous sommes dit que l’occasion était trop belle et avons donc pris la direction de cette mégalopole pour une semaine riche en découvertes. On vous raconte nos coups de coeur de notre sejour Istanbul en famille. 

Table des matières

Qui se cache derrière cet article

Nous avons voyagé avant les enfants, avec les enfants puis quand Eric et Luc ont grandi (7 et 5 ans) nous sommes partis en tour du monde en pleine pandémie de COVID-19. De retour nous continuons les voyages et Pascale à crée REVAOA Travel planner et  vous accompagne maintenant dans l’organisation de vos voyages sur mesure.

Sejour istanbul en famille : visite des monuments et mosquées

Sainte Sophie

Basilique chrétienne de Byzance, mosquée, musée et mosquée à nouveau, l’histoire de ce lieux est pleine de rebondissements.

Bien qu’elle ne soit pas la plus belle des mosquées, elle raconte tellement de l’histoire d’Istanbul qu’il est dommage de ne pas la visiter.

Vous y découvrirez des mosaïques de personnages bibliques, ce qui est inattendu dans une mosquée, et qui date de la période où le lieu était une basilique chrétienne. Pour les temps de prières, ces mosaïques sont cachées par des rideaux.

Les marbres qui composent les ornements sont de nombreuses couleurs et il y a parfois des jeux de symétrie qui ont amusé Eric.

De nombreux signes chrétiens sont encore présents dans les ornements : cherchez les poissons et les croix de la période iconoclaste, vous serez étonnés de voir qu’il y en a beaucoup.

Il faut apprendre à lever les yeux et à se lancer à la poursuite des détails. De nombreuses surprises sont à la clé et pour les enfants, et c’est une façon amusante d’exercer son œil !

Le lieu est redevenu une mosquée depuis juillet 2020, il est donc accessible gratuitement comme l’ensemble des mosquées d’Istanbul. 

La mosquée bleue ou mosquée Sultanahmet

C’est l’une des deux mosquées qui se trouvent place Sultanahmet, elle est située en face de Sainte Sophie. Voir ces deux magnifiques édifices se faire face, et se répondre, est assez beau en soi. Nous n’avons pu entrer que dans la cour car la mosquée était fermée aux visiteurs pour travaux.

La partie extérieure de son architecture a été à de nombreuses reprises observée par la petite troupe et je vous conseille d’y faire un tour. 

Précédent
Suivant

Mosquée Soliman le Magnifique ou Süleymaniye

C’est la plus belle mosquée que nous ayons visitée. Avant de vous parler de l’intérieur parlons de son emplacement. Elle se situe sur une colline dominant la Corne d’or entourée de cours et de jardins. Elle offre un havre de paix dans une ville bouillonnante d’énergie, la vue y est magnifique.

La cour et sa fontaine aux ablutions sont déjà des petits joyaux qui précèdent l’intérieur de la Mosquée.

L’intérieur à dominante crème, ponctuée de noir et de rouge, lui donne une certaine majesté. Les lustres immenses sont impressionnants et délicats, les vitraux avec des calligraphies arabes sont superbes… tout nous a séduit dans ce lieu baigné de lumière et apaisant.
On dit qu’ Istanbul est la ville aux 3000 mosquées mais ne manquez pas celle-ci ! 

La petite Hagia Sofia

Elle est très différente de sa grande sœur, au calme, plutôt éloignée des grands axes. Elle est à dominante crème et bleu, très intime. Il s’agit là aussi d’une église qui a changé de fonction. Nous y sommes restés un petit moment, absolument seuls. La quiétude du lieu est assez agréable.

Découvrez ci-dessous un exemple de carnet de voyage : Road trip ouest américain. Prenez le temps de le consulter, de découvrir ce qui pourrait être votre road trip. Ce n’est qu’un exemple, et si vous avez envie de découvrir l’ouest américain il est certains que votre aéroport d’arrivée, la météo, votre durée de séjour, vos envies, modifieraient grandement ce road trip. .

Petit guide pratique pour une visite de mosquée

Comme pour de nombreux lieux de culte (que ce soit un temple bouddhiste, une église, une mosquée…), il convient de se renseigner pour visiter ces édifices qui restent des lieux sacrés pour les croyants qui les fréquentent. Quelques-unes de ces informations vous aideront à les visiter sereinement.

Une tenue et un comportement correct sont exigés.

Entrer dans une mosquée, cela veut dire que les hommes en short au-dessus du genoux doivent couvrir leurs jambes. Il en va de même pour les femmes : une robe longue ou un pantalon conviendront.

Les épaules, le décolleté et la tête des femmes doivent être couverts. A Istanbul les mosquées prêtent de quoi vous couvrir si nécessaire, mais attention au look et à l’inconfort, c’est vraiment si vous êtes tête-en-l’air. Ces prêts n’étant pas disponibles en quantité illimitée cela peut vous obliger à patienter pour visiter si vous ne vous êtes pas équipés.

Vous devez vous déchausser pour entrer dans la mosquée (attention aux pros des chaussettes dépareillées 🙂 ! ). Il y a un petit tapis avant les étagères à chaussures, celui-ci n’est pas un paillasson, déchaussez-vous avant de marcher dessus !

Les enfants n’ont pas besoin de se couvrir, bien évidemment une tenue correcte et le calme des lieux les concernent aussi. Sur ce point nous avons opté pour le carnet à dessin qui aide au calme pendant que les plus grands observent. Luc s’est fait de nombreux petits copains qui venaient voir ses dessins…et même des policiers un jour !

Normalement vos enfants adorent les lieux, la moquette, le fait d’être pieds nus, assis par terre c’est confortable ! Nous avons battu des records de visite par rapport à d’autres lieux de cultes.

Enfin ne dérangez pas les gens qui viennent prier, vous visitez mais ce n’est pas le cas de tout le monde. C’est assez grand pour que chacun puisse profiter des lieux. 

Palais Topkapi

Nous avons eu la chance de visiter le palais accompagné par Onder, un guide local que nous vous recommandons fortement et avec qui nous avons passé la journée. Il a su distiller des informations, sans nous noyer sous des discours compliqués. Il est très sympa et particulièrement patient avec les enfants, au top selon nous (contact whatsapp +90 535 512 31 42).

C’est donc grâce à Onder que nous avons eu accès à des petites informations et pépites concernant le palais et Istanbul en général. C’est un vrai plus dans une ville aussi riche.

Ce palais a été la résidence du Sultan pendant plus de quatre siècles. Il domine la Corne d’or et offre à voir de nombreuses salles richement décorées de faïences, de marqueteries… les différentes parties déclinent une architecture variée et des points de vue sur le Bosphore.

Il ne faut pas manquer la collection d’armures et d’armes qui sont captivantes à tout âge, épées et armures richement ornées sont exposées sous bonne garde. De même, nous vous conseillons d’aller voir le pavillon qui regroupe les objets religieux. On y retrouve des objets très précieux pour les croyants, ainsi une tunique du prophète est exposée, ou le bâton de marche de Moïse… Ne soyez pas surpris (comme moi) de découvrir que ce que vous preniez pour un enregistrement de chants religieux est en fait un véritable religieux qui chante les versets du coran en live et que ces paroles sont traduites sur des écrans afin que les visiteurs puissent les lire. 

Précédent
Suivant
Précédent
Suivant

Le harem Topkapi

Les enfants étant fatigués nous sommes revenus deux jours après pour visiter le palais Topkapi, visiter le harem. Nous pensions que celui-ci pouvait se visiter seul… grosse erreur il ne se visite qu’en billet couplé… nous avons donc dû racheter un billet pour le palais afin de visiter le harem. Évitez cette erreur lors de votre visite si vous souhaitez découvrir ce lieu.

Le harem est la partie du palais dédié aux femmes, celui-ci était de notre point de vue un peu décevant. Il est très richement orné de faïences mais reste une succession de petites salles à quelques exceptions près. Nous n’avons pas été aussi enthousiastes que pour le palais, mais il valait bien le coup d’œil.

Si vous êtes avec de jeunes enfants je vous conseille de prendre davantage de temps dans le palais plutôt que de vous précipiter pour tout faire… 

La basilica citerne

Comme son nom ne l’indique pas ce n’est pas du tout un edifice religieux mais bien une immense citerne qui a été construite à l’époque Byzantine pour alimenter la ville en eau douce.

Celle-ci était reliée à de grands aqueducs. Cependant son architecture faite de nombreuses colonnes peut effectivement faire penser à une architecture religieuse. 

Le pont de Galata

Voir le soleil se coucher sur Istanbul peut se faire d’un des nombreux rooftops mais c’est du pont de Galata que nous avons préféré observer la ville s’enfoncer doucement dans la nuit.

Les vendeurs de rue, les chanteurs et surtout les centaines de pêcheurs à la canne attendent là un hypothétique poisson grand comme une sardine mais avec la concentration et le sérieux d’un pêcheur d’espadon ! Cet ensemble plein de vie donne une ambiance assez inimitable.

Si vous êtes tentés par les fameux sandwichs au poisson, nous vous donnons plus bas (sur la carte) notre meilleure adresse, n’allez pas dans l’un des nombreux restaurants du “sous-sol” du pont, optez pour un take away et allez vous poser au bord de l’eau pour admirer la nuit et le ballet des bateaux. 

Précédent
Suivant

La tour Galata

Comme souvent, nous essayons en fin de séjour de prendre un peu de hauteur pour admirer la ville que nous avons découverte : tenter de repérer les lieux que nous avons visités, et comment ceux-ci s’articulent les uns avec les autres… mais la tour de Galata offre un peu plus que ça. C’est un point de vue à 360° sur Istanbul. Pour ceux qui ont le vertige, oubliez le petit balcon, et restez à l’étage ou de grandes baies offrent déjà un beau spectacle.

La tour a été complètement rénovée, et le lieu dispose de quelques vidéos et cartes interactives qui aident à comprendre l’organisation du quartier et de la ville. 

Précédent
Suivant

Le quartier de Moda

Classer un quartier en lieu de visite est un peu large, je l’avoue mais l’ambiance, les boutiques, les rues, les restos et les rencontres que nous avons faites étaient vraiment agréables.

Nous avons découvert un petit tram ancien qui tourne en rond, de super parcs pour les enfants, et de très chouettes fresques de street-art…le quartier est un peu bobo mais ne manquez pas le restaurant Ciya Sofrasi, ni la rue qui se poursuit avec ses primeurs, vendeurs d’épices et de pâtisseries… 

Notre expérience de la négociation à Istanbul

Marchander n’est pas donné à tout le monde, Gaël est assez bon dans ce domaine, Luc aussi (mais lui s’entraîne quotidiennement), Eric et moi sommes clairement moins bons… Sachez que les prix sont rarement affichés, demandez le prix à plusieurs vendeurs. Rares sont les produits que vous ne trouverez qu’à un endroit… Une baisse de prix de 30 à 50% peut être consentie selon votre envie de négocier, la bonne humeur que vous y mettrez, et le nombre de pièces que vous achetez.

Tout le monde doit être gagnant…

Ne rêvez pas les sacs Chanel, tee-shirts de marque et autres parfums moins chers que pas chers sont de sortie, donc regardez dans le détails ce que vous achetez… 

Lire la vidéo

Le grand bazar

C’est le plus grand des marchés d’Istanbul. Nous y sommes allés tôt le matin, les vendeurs étaient encore au café, pas trop en forme pour nous solliciter et il a été plutôt agréable de s’y promener. Par temps de covid les étrangers y étaient rares et nous savions ce que nous cherchions ce qui a évité de se perdre dans les boutiques (quelques adresses sur la carte). Nous avons également beaucoup aimé traîner dans les rues adjacentes, celles dédiées à la restauration de rue, celles des grossistes en tout (foulards, boucles de ceintures, linge de lit… à chaque zone sa spécialité ! ).

Le marché aux épices

Plus petit que le Grand Bazar, les prix y sont assez similaires avec clairement moins de contrefaçons, ce qui de notre point de vue le rend plus agréable. Nous y avons fait des rencontres sympas avec des vendeurs plus cool, qui adorent papoter et qui, si vous avez une demande bien précise remuent les confrères pour vous satisfaire ! Petit coup de cœur pour le magasin Sultan Spice au Numéro 61 qui propose les thés, loukoums et autres douceurs que vous pourrez ramener à la maison. Nous avons eu un échange vraiment très sympa avec un des vendeurs qui a su nous conseiller et nous donner pas mal d’infos dans la bonne humeur. A ne pas manquer en extérieur, le marché des plantes et des animaux ( essentiellement poissons et petits oiseaux, et toute la nourriture et les accessoires pour s’en occuper). Nous avons retrouvé sur ce marché une petite spécialité locale qui semble encore bien vivace… les sangsues à but médicinal… toute la famille n’a pas été conquise par ces magnifiques bocaux grouillants mais Luc a gentiment tendu la main quand le monsieur lui a proposé de prendre une (très) grosse sangsue frétillante dans sa main… le vendeur était ravi… maman elle se cachait pour ne pas partager son dégoût…du coup pas de photos.
Précédent
Suivant

Arasta bazar

A deux pas de la place Sultanahmet, le marché Arasta bazar offre lui aussi un choix plus restreint de produits mais un peu plus qualitatif. Nous y avons acheté des foutas et une fayence faite par des artisans. L’ambiance est agréable. c’est une petite rue piétonne et non couverte. Les prix n’y sont pas plus chers qu’ailleurs. Bilan des courses, nous sommes revenus avec des foutas, des portes bonheurs, des savons, des céramiques… bref de vrais touristes mais c’était plus fort que nous…
Cette ville n’est pas le lieu idéal pour commencer un régime… ou plutôt si, mais un régime bonne bouffe et riche s’il vous plaît… mais c’est tellement bon ! On vous donne quelques adresses et petites découvertes culinaires
Lire la vidéo

Le Kebab

Autant vous prévenir, le kébab tel que nous le connaissons en France est une toute petite facette des possibilités qu’offre la grillade sur broche à Istanbul et en Turquie probablement. Nous avons testé quelques bonnes adresses, mais honnêtement la ville fourmille de restaurants, gargotes et autres vendeurs de rue qui offrent de la viande préparée et grillée à manger sur place sur un bout de comptoir ou à emporter.

Le marché aux poissons

Il doit exister plusieurs marchés, mais celui que nous avons trouvé facilement est celui qui se trouve au bout du pont Galata. Les vendeurs proposent des produits superbes parfois inconnus et crient pour attirer le chaland. 

Eric qui parle couramment le turc a dit qu’il criait “il est pas beau mon poisson? Il est frais mon poisson!” en référence aux petits gaulois.
l’un des interêts de ce marché pour ceux qui ne disposent pas d’une cuisine c’est que juste en face s’installe de hommes qui font une galette avec des poissons grillés et des épices absolument divin … on y est allés plusieurs soirs, quand on aime on ne compte pas. 

Précédent
Suivant

Cya Sofrasi

L’histoire d’un homme qui part à la recherche des recettes de toute la Turquie pour les collecter et les faire découvrir dans ses restaurants. Le problème des traditions orales, c’est que quand les derniers « sachants » disparaissent tout est perdu. c’est contre cela que ce chef se bat.

Nos incontournables : le kebab, les desserts et les plats en sauce… en fait tout. Les serveurs sont adorables et les cuisiniers vous aideront à choisir.

La rue qui prolonge le magasin du côté de l’embarcadère de Kadikoy vous proposera de nombreux petits magasins : magasins d’épices, de desserts, de fruits, de poissons… cette rue enchante par son activité et ses produits. 

Street food a Istanbul

Tout Istanbul vous offre une myriade de choses à picorer dans la rue.

Le maïs grillé

Le petit en-cas préféré de Luc, juste cuit ou grillé et salé. Son choix se porte sur le grillé salé, un peu croustillant… pour 40 ct d’euros de quoi calmer une petite faim.
Les petits pains briochés

Toujours dans les petites roulottes, les vendeurs vous proposent des petits pains briochés ronds que vous pouvez demander de garnir de fromage, de nutella…

La glace du magicien

La glace turque n’est pas la meilleure glace que vous mangerez mais c’est un spectacle amusant à tout âge.

Les “serveurs”, qui sont davantage des showmans que des artisans glaciers, sont excellents dans leurs petites farces. C’est à la fois fascinant, amusant et frustrant. Ne manquez pas ce petit spectacle qui amusera a coup sûr les enfants si c’est de l’un des adultes qu’ils se moquent. 

MAP_BLEU_TRANSPARENT
Les articles du blog de nos voyages
MAP_BLEU_TRANSPARENT
Tentés par un séjour Istanbul en famille, entre amis ou en couple ?

Vous voulez qu’on vous aide à organiser votre séjour en Turquie , à Istanbul 

Avec plaisir contactez moi et discutons en. 

MAP_BLEU_TRANSPARENT

Nous suivre sur Instagram