Le Pantanal en famille

Découverte du Brésil méconnu : au cœur du Pantanal en famille

Pendant 6 jours nous avons découvert la plus grande zone humide du monde. Une aventure à la découverte de la nature et des animaux sauvages : Jaguar, Aras Bleu, Tapir, Toucan…

Toujours conseillés par Charles (après notre étape à Bonito) la découverte du Matto Grosso en plongeant plus au cœur de la région du Pantanal.

Table des matières

Qui se cache derrière cet article

Nous avons voyagé avant les enfants, avec les enfants puis quand Eric et Luc ont grandi (7 et 5 ans) nous sommes partis en tour du monde en pleine pandémie de COVID-19. De retour nous continuons les voyages et Pascale à crée REVAOA Travel planner et  vous accompagne maintenant dans l’organisation de vos voyages sur mesure.

Qu'est ce que le Pantanal ?

Le pantanal s’étend sur 3 pays, la Bolivie, le Paraguay mais sa plus grande partie se trouve au Brésil dans l’État du Mato grosso do Sul.
Ce territoire inscrit au patrimoine mondial de l’unesco constitué de prairies, de forêts, de rivières et de terres cultivées abrite des espèces en grand danger tel que le Ara Bleu (le plus grand perroquet du monde) et la plus grande concentration de Jaguars.
Malgré cela 95 % du pantanal sont des terres privées l’implication des propriétaires et fermiers, qui vivent sur ces terres est primordiale.
Les récents incendies de l’été 2020 ont été un désastre écologique et de nombreux animaux ont été tués dans ces incendies. Les raisons sont multiples, l’extrême sécheresse, les feux déclenchés pour avoir d’avantages de terres de pâturages…
Malgré ce récent désastre nous avons aussi constaté que sous ces latitudes la nature reprend vite ses droits et nous cache ses misères sous d’épais feuillages… ce n’est bien entendu pas la reconstruction des milieux détruits.

Petite parenthèse pratique, qui dit zone humide dit moustiques… c’est un package! Apportez des vetements longs et clairs, nous avons appris à nos dépends que le noir attire les moustiques. Achetez également de l’anti moustique local, dans notre cas la “Off family” en crème s’est révélée la plus efficace… Mais malgré tout ça vous vous ferez piquer l’idée est plutôt de limiter les piqûres. 

La Fazenda Saint François dans le Pantanal

Située à Miranda cette fazenda est un lieu bien identifié et relativement facile d’accès pour découvrir le Pantanal même sans guide.
La fazenda propose de faire des excursions au départ de la ferme soit en y venant pour la journée soit en y séjournant.

Dans notre cas, nous y avons séjourné deux jours et demi. Les logements sont confortables, rénovés, il y a même une piscine qui par cette chaleur était un lieu de détente apprécié.

Nous avons été accompagnés lors de nos excursions par différents guides, et avons eu la chance de pouvoir échanger avec Roberta, une des descendants des propriétaires qui nous a un peu expliqué comment les choses ont évolué au sein de la ferme.
La fazenda fonctionne avec 3 sources de revenus : la culture du riz très majoritairement et du soja, l’élevage de vache et de buffles et l’écotourisme.

Elle nous explique que le tourisme est un aspect qui n’a été développé que tardivement par sa mère, il y a à peine plus de 20 ans. Cette branche de leur activité s’est développée en même temps qu’ils ont découvert l’impact de leur activité sur la nature. La possibilité de laisser des terres sauvages pour le développement de la faune et la flore, de l’impact positif que cela peut avoir sur les cultures et bien entendu la diversification de leurs activités.
Au brésil les fermes sont immenses et s’étendent sur des hectares. La fazenda Saint François fait 15 000 hectares soit plus de 150 KM 2 ! 

Précédent
Suivant

A la rencontre des caïmans du Pantanal

Nous voilà à bord d’un bateau à fond plat, disposant d’un étage pour l’observation.
A peine sommes-nous à bord, comme au milieu d’une prairie de végétaux aquatiques, que nous voyons disparaître en ondulant un caïman.
Une fois notre œil aiguisé nous constatons qu’il n’est pas seul et que par ci par là ses congénères dérangés par l’avancée de l’embarcation s’éloignent ou plongent.
Lors de cette sortie nous observons également de nombreux oiseaux pêcheurs: aigles, aigrettes, martins pêcheurs…
La rivière est superbe et nous naviguerons dans ses méandres sous le soleil. Nos guides pêcheront deux piranhas pour faire venir les crocodiles.

Le safari Nocturne

Pour être franc nous en ferons deux. Un sous la pluie et un au sec. Parmi les animaux sauvages certains sont des animaux nocturnes et d’autres terrassés par la chaleur ne sortent qu’à la nuit tombée pour se nourrir ou chasser. Nous avons donc découvert de nuit une autre facette de cette nature sauvage. L’expérience est intéressante et vous pousse à être encore plus vigilant. Nous manquons de peu un jaguar le deuxième soir, les plus chanceux ont vu son dos. Mais capybaras, renards, cerfs et daims, caïmans étaient au rendez vous.

Le safari de jour

Lors de cette sortie, nous étions nous aussi davantage observateurs. Contrairement au safari nocturne où le faisceau de la lampe torche oriente votre regard, ici la nature entière se dévoile, à vous de l’observer. Toujours guidés par un pisteur qui vous aide à ne pas manquer certains animaux vous arpentez les pistes en fouillant du regard horizon, arbres, chemins et bois… Sur ce point et pour aider les enfants à s’investir dans cette recherche, la fazenda vend de petits fascicules très simples qui représentent les animaux du Pantanal, leur taille, leurs empreintes… On vous conseille d’en prendre, ils sont simples mais aident tout le monde à repérer et reconnaître les animaux.

Exploration de la rivière Miranda en bateau

Être au raz de l’eau et surveiller les berges permet d’observer des espèces qu’on ne voit pas ailleurs et de revoir d’autres espèces déjà observées autrement. Nous avons eu la chance de voir lors de cette sortie des loutres géantes, une espèce rare et en danger ce qui rend la rencontre encore plus précieuse…

Fazenda Saint Jean dans le Pantanal

Située plus au cœur du Pantanal, il nous aura fallu quelques heures de route pour rejoindre cette fazenda. Une partie de la route se faisant sur la Transpantaneira. Une route qui traverse le Pantanal et qui par période est en partie impraticable à cause des inondations. Il s’agit davantage d’un chemin que d’une route, le bitume en est absent et nous pensons fort à notre chauffeur qui enchaîne le trajet et plus d’une heure de route sur cette route de l’impossible.
Une fois arrivés, nous comprenons que nous sommes seuls et que les activités se feront donc uniquement pour la famille.

Elias (alias Jaguar man) nous accueille,c’est un personnage, joyeux et exubérant. Il est tout en excès mais attachant. Il sera notre guide pour les quelques jours où nous séjournerons à la ferme. Nous rencontrons également Jonathan, un jeune garçon qui vit ici avec sa grand-mère qui n’est autre que la meilleure cuisinière que nous avons croisée au Brésil.
Jonathan est tellement content de croiser des garçons qu’il n’a de cesse de parler en portugais à une vitesse folle ! Éric et Luc sont un peu déroutés au début mais petit à petit les enfants s’apprivoisent.

Sortie à cheval dans les prairies du Pantanal.

Vers 16h équipés de manches longues et de pantalons nous voilà parti pour une virée à cheval. Naïvement en bons français nous imaginions des petits chevaux pour les enfants voire même un homme à pieds pour les accompagner… Quand Luc est installé sur un cheval aussi haut que les autres, nous avons vite compris qu’il fallait faire confiance. Les chevaux sont dressés et ne bougent qu’au signal d’Alex. Alex est l’autre homme qui nous accompagnera tout le long de notre séjour, plus silencieux et discret qu’Elias. Ils forment ensemble un équilibre, ils ont des compétences qui se complètent mais tous deux parlent anglais ce qui était particulièrement agréable pour les échanges. Nous voilà donc parti, les découvertes ne tardent pas, un vol de Ara bleu, puis par dizaine nous les retrouvons dans les arbres à nous observer, voler… cet animal captivant restera sans doute un des plus beaux souvenirs de notre virée au cœur du Brésil. Malgré la chaleur étouffante, nous profitons de la sortie et finissons la promenade en rejoignant le troupeau de vaches et le petit veau qui avait disparu la veille ( le jaguar était suspect mais finalement acquitté… ce coup ci).
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant

Sortie nocturne à pied

Vers 19h à la nuit tombée nous retrouvons Jaguar man pour le trail nocturne à la recherche des animaux sauvages. Après quelques consignes de sécurité, nous voilà donc parti à pied en dehors de la ferme en compagnie de Rookie le border collie d’Elias qui nous précède.
Nous identifierons un animal, de belle taille, dont nous verrons les yeux. Probablement un Jaguar mais cela peut aussi être un cerf… Les empreintes fraîches de jaguars et pumas viendront renforcer la thèse plus tard sur le chemin. Nous verrons aussi une petite réserve d’eau dans laquelle des centaines d’yeux de caïmans nous observent à la lumière de la torche, c’est assez impressionnant.
Mamie qui nous accompagne, elle choisit ce moment là pour ramasser des coquillages. Sa décontraction amuse beaucoup Jaguar man qui n’est pas habitué à croiser des mamies casse-cou !

Safari de Jour

Nous renouvelons l’expérience du safari de jour. Cette fois-ci, comme nous sommes seuls, nous nous arrêtons où nous voulons. Nos yeux se sont aiguisés et nous repérons tous des animaux parfois avant nos guides! Une jolie cohue dans le 4×4. Jonathan est de la partie aussi c’est assez sympa, convivial et un brin désorganisé ce qui n’est pas pour nous déplaire. Nous sortirons pour aller voir les caïmans au bord de l’eau, quand nous arrivons une belle quinzaine de caïmans se réchauffent hors de l’eau. Beaucoup partiront dans l’eau, craintifs, dès notre arrivée. Nous observerons les plus téméraires un bon moment

Sortie sur la rivière.

Nous revoilà à bord d’un petit bateau mais cette fois-ci, la rivière Miranda. Nous y passerons une grande partie de l’après-midi, nous verrons des toucans, des capybaras, des singes à trois reprises… Martine ira même jusqu’à se baigner dans une eau plus noire qu’un café… Nous passerons notre tour ce coup-ci sachant que cette rivière noire cache quelques animaux que vous préféreriez éviter de ressentir entre vos chevilles.

La rencontre avec le Jaguar animal mythique du Pantanal

Au retour de l’excursion bateau nous voilà à nouveau sur la transpantaneira, nous sommes en fin de journée. La nuit va tomber, nous guettons tous l’horizon afin d’observer les derniers animaux que nous pourrions trouver.
Gaël le premier observe une masse sombre sur un des petits ponts de bois typique de cette route.
Alex ne tardera pas à confirmer nos doutes : c’est un Jaguar, assis comme un chat au milieu de la route. Tout le monde s’agite dans le 4×4 nous passons un petit moment à observer cet animal gracieux et craintif qui finira par s’en aller nonchalamment chassé par notre présence trop envahissante.
Le temps s’est arrêté, comme des enfants nous revivons la scène un grand nombre de fois laissant défiler le paysage et le coucher de soleil fushia cette nuit-là ajoute à la soirée quelque chose de fou.
Ce que nous n’imaginons pas c’est qu’au matin, le lendemain nous reverrions l’animal à nouveau tout près de la route, dans les herbes, nous offrant son dos et les taches de son pelage avant de s’enfouir dans la végétation.
Ces animaux mythiques du Pantanal se sont fait désirer mais nous nous sentons chanceux d’avoir pu croiser leur route et les observer dans leur environnement.

Lire la vidéo
MAP_BLEU_TRANSPARENT
Les articles du blog de nos voyages
MAP_BLEU_TRANSPARENT

Je peux vous organiser cette aventure sur mesure.

Le Brésil est un pays qui regorge d’une nature surprenante, Charles et moi pouvons vous organiser un voyage dont vous vous souviendrez toute votre vie. 

 Prenons le temps d’en discuter, je serai ravie de pouvoir échanger à propos de votre projet de voyage. 

MAP_BLEU_TRANSPARENT

Nous suivre sur Instagram